vendredi 22 avril 2016

Charles Rosier, homme d'affaires impliqué dans l'investissement, se lance dans l'industrie de la haute couture en rachetant la prestigieuse marque Jeanne Paquin.
Charles Rosier

Jeanne Paquin, maison de haute couture ayant cessé ses activités en 1956 pour cause de difficultés économiques, a été rachetée par Charles Rosier. Passionné de culture, l’investisseur qui a débuté sa carrière en 1996 dans le secteur de la finance, va s’impliquer activement afin de redorer cette marque. Diplômé de l'ESCP Europe, École Supérieur de Commerce de Paris, il a notamment participé à la production du film Golden Door, récompensé par un lion d'argent au festival du film de Venise dans les années 2000. Le choix de Monsieur Rosier pour ce rachat s’inscrit donc dans cette continuité.

La maison Paquin et sa fondatrice

Jeanne Paquin, couturière française, est née en 1969 à Saint-Denis dans la banlieue parisienne. Après s'être mariée avec Isidore Jacob, dit Paquin, elle crée sa propre maison de couture dans la capitale française. Les modèles de robes qu'elle cousait à cette époque lui ont valu une réputation mondiale. Certains disaient même que ses créations ressemblent à celles du Britannique Charles Frederick Worth, considéré comme le père de la haute couture dans l'histoire. Il était courant que les dames de la haute société européenne se rendent à Paris pour se procurer des robes de soirée.
À part ce don de couturière, Jeanne Paquin est aussi une dame d'affaires. Elle est considérée comme l'une des pionnières dans la mise en œuvre des techniques pour la promotion d'un produit. En 1896, le siège de sa glorieuse société fut transféré à Londres après s'être associé avec des partenaires britanniques. Mais elle garde toujours son agence dans la capitale française. Quelques années plus tard, à l'aube de la Première Guerre mondiale, elle se lance dans la conquête de l'Amérique en y implantant une agence à New York. Il s'agit de sa première boutique de prêt-à-porter spécialisée notamment dans la commercialisation des vêtements à fourrure. À cette époque, Jeanne Paquin est la première couturière à obtenir la croix de la légion d'honneur délivré l'État français. Cette couturière française puise son inspiration dans le style vestimentaire de la gent féminine pendant le 17ème et le 18ème siècle. Ses créations mettent également en exergue l'esprit contemporain. La couturière travaillait en étroite collaboration avec de nombreux experts dans ce domaine, comme Léon Bakst, George Barbier ou Mallet-Stevens. À l'époque, les créations de la maison comme les costumes,  étaient uniquement destinés aux comédiens et aux acteurs de théâtre. Des linges de maison ont également été créés par la marque pour les résidences privées. Jeanne Paquin quitte finalement l'administration de la Maison Paquin en 1920.


2 commentaires: